Construire le récit : histoire et poétique des chapitres

Construire le récit : histoire et poétique des chapitres

Centre culturel international de Cerisy

25 juin – 2 juillet 2018

Le colloque s’est attaché à étudier de près le rôle essentiel que joue dans la forme narrative un élément aussi discret qu’essentiel, le chapitre. Les études menées par les différents contributeurs, dont bon nombre de jeunes chercheurs, ont permis de s’interroger sur les différentes pratiques de composition des récits, dans des domaines aussi variés que la littérature, les séries télévisées, le cinéma, la bande dessinée ou même le rap. Plusieurs interventions consacrées aux approches quantitatives du chapitre ont montré, dans une présentation aussi inédite que stimulante, les permanences et les variations dans de vastes corpus romanesques allant du 18e au 21e siècle. Les discussions, aussi cordiales qu’approfondies, ont permis notamment de souligner la fonction rythmique du chapitre, qui organise de façon très concrète le temps de la lecture, et informe ainsi décisivement la réception des œuvres. Cette réflexion a été particulièrement nourrie par la présence de plusieurs écrivains (Belinda Cannone, Jacques Jouet, Marie-Hélène Lafon), qui ont livré à travers des entretiens et des performances d’écriture leurs pratiques, conscientes ou non, du chapitrage – pratiques qu’ont pu expérimenter à leur tour les participants du colloque au cours d’un atelier d’écriture. L’équipe du projet ANR Chapitres a par ailleurs donné un aperçu de la richesse des fonds du patrimoine capitulaire de l’IMEC, à travers la présentation de plans et de notes préparatoires issus de plusieurs fonds d’archives, de Paulhan à Christiane Rochefort en passant par Robbe-Grillet, montrant comment les auteurs peuvent élaborer leurs récits à partir de cette brique narrative. Des contributeurs ont également fait un retour sur leurs expériences pédagogiques et donné la parole à des étudiants pour montrer que le chapitre pouvait se révéler un matériau fécond pour donner le goût de l’écriture, tout comme de l’analyse des récits. La semaine, particulièrement ensoleillée, a été en outre marquée par la qualification de la France en huitième de finale pour la Coupe du Monde 2018, plusieurs contributeurs du colloque suivant avec assiduité cette manifestation sportive, en compagnie de membres du colloque Althusser. Des parties de football endiablées sur la pelouse, mêlant toutes les générations, sont alors venues concurrencer celles de pétanque et de ping-pong, témoins de l’entente entre les deux manifestations scientifiques parallèles.

Claire Colin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.